Il a fallu attendre plusieurs années, et donc plusieurs fêtes, pour qu'enfin ce projet voit le jour. 

Initié par des bénévoles et les deux boulangers du village, le four à pain mobile est né.

La conception et la réalisation du four ont été possibles grâce à l’intervention de diverses personnalités.

Le four est bâti sur une remorque militaire, offerte par Michel ASTIER, habitant du village aujourd'hui disparu, investi dans la Fête des Moissons d’Antan.

Cette remorque fut choisie car elle était la seule assez robuste pour soutenir le poids de la dalle et du four.

Les fours à bois EPHREM et les matériaux MANDATI ont collaboré financièrement, avec la participation de la mairie de Saint Julien, afin que ce projet soit réalisable.

Une fois le projet opérationnel, les étapes de fabrication ont pu commencer.

La remorque, les matériaux et le four ont été livrés à la salle polyvalente. La bande de copains a pu commencer le coulage de la dalle, puis ils l’ont posée et ancrée sur la remorque. 

Il fallait encore prévoir un habillage qui permette de maintenir l’isolant et résiste à la chaleur tout en décorant l’ensemble.

Le professionnalisme de quelques uns a permis de venir à bout du projet.

Dès la première année de fonctionnement, Guy et Mireille Lieutaud, anciens boulangers du village, ont mis à profit leur savoir-faire et leurs compétences pour assurer le bon fonctionnement du four mobile; et c'est ainsi qu'on les retrouve chaque année non loin de celui-ci.

Depuis, le four a créé une animation très appréciée des visiteurs. Cela leur permet d’acheter de délicieuses fougasses aux anchois et au sucre.

La farine utilisée est offerte chaque année  par VERDON FARINE, les fabrications sont assurées gratuitement par les deux boulangers du village et l’intégralité de la recette est reversée à l’association Moissons d'Antan. 

 

LA FOUGASSE : Pain festif devenu un en-cas.

 

 

 

Back to top